En semant des engrais verts, vous améliorez la composition et la structure du sol comme le feraient des amendements ou du compost. Certaines plantes concentrent des éléments nutritifs, tel que l’azote, très utile pour fertiliser votre sol. Semées à l’automne ou au printemps, avant les cultures du jardin, elles sont ensuite fauchées lors de la floraison. En les enfouissant dans la couche superficielle du sol, elles se décomposeront rapidement tout en libérant les éléments fertilisants.
Deux types de plantes s’emploient comme engrais verts :
– celles qui disposent d’un important système racinaire : la moutarde, le seigle, la phacélie ou le sarrasin. Elles cherchent des éléments minéraux qu’elles accumulent et libèrent en se décomposant. Le sol est enrichi en surface : parfait pour les plantes du potager qui suivent dans la rotation des cultures.
– les plantes issues de la famille des Fabacées (anciennement Légumineuses) : la luzerne, les fèves, le lupin, le trèfle, la vesce, le pois… Elles ont un système d’alimentation ingénieux qui enrichit leurs tissus en azote. Par cette collaboration, les Fabacées sont les seules plantes capables de capter l’azote atmosphérique.

Pin It on Pinterest

UA-106587834-1