Conçu il y a 2 000 ans alors que l’homme vivait en communion avec la nature, ce calendrier présente un découpage du temps particulier parce qu’il crée un lien entre le monde des arbres et de l’être humain. A une époque où les druides remplissaient à la fois le rôle de médecin, conteur et maître spirituel, le végétal était érigé comme un symbôle puissant. Plus qu’un calendrier, ce classement des arbres permettait au peuple Celte de mettre en mémoire leurs connaissances : chaque arbre correspond à un champ fondamental de significations. Structuré autour de 4 arbres tutélaires (Chêne, Olivier, Bouleau, Hêtre) et 3 arbres singuliers (Peuplier, If, Noyer), découvrez la symbolique de votre arbre de naissance classés par ordre alphabétique ci-dessous :

Bouleau (arbre cardinal) : lumière des initiés
Lorsque les Celtes découvrirent qu’après six mois d’été sans nuit, le Bouleau survit à un hiver sans jour dans un froid pétrifant, les Celtes lui vouèrent une admiration sans borne. Ils le sacrèrent « arbre de lumière ». Serviable quand il s’agit de réaliser les rêves d’autrui, vous savez cultiver un sentiment précieux : la gratitude. La médecine naturelle prescrit la sève de bouleau pour nettoyer l’organisme. Bouleau pleureur ou Bouleau de l’Himalaya, le blanc est votre couleur, celle de la lumière des initiés.

Cèdre : signe de grandeur morale
Vous vivez dans l’illumination. Eveillé, réflechi, vous vous efforcez d’accomplir votre destin. Soucieux de votre tâche, vous bénéficiez d’une assurance et d’une force intérieure qui vous donne une aura de supériorité. Sans aucun esprit missionnaire mais fidèle à des exigences intérieures très précises vous occupez des postes de commandement. Ni le succès ni l’échec n’entament votre sérénité et votre détermination. Cèdre de l’Atlas ou Cèdre de l’Himalaya, votre taille vous permet de prendre de la hauteur.

Charme : un monument de loyauté
N’auriez-vous pas tendance à vous charger d’ennuis pour rester fidèle à un patron ou partenaire loyal ? Vous avez tendance à endosser instinctivement la responsabilité d’erreurs qui ne sont pas les vôtres. Parce que vous avez un sens profond de la justice, vous n’attendez pas de tous les êtres qu’ils soient intelligents, forts et sensibles tous de la même manière. Mais tous doivent avoir des chances égales de pouvoir développer leur potentiel humain.

Châtaignier : en quête de sa vérité
Souvent confondu avec le Maronnier, le natif du Châtaignier n’aime pas les faux semblants. Il a incité les Celtes à faire de lui l’arbre de vérité. Ses fruits sont comestibles contrairement aux marrons, c’est pourquoi il est temps de rétablir la vérité : les marrons glacé … sont des châtaignes ! Idem pour la crème de marrons. Le châtaignier était autrefois surnommé « l’arbre à pain », car ses fruits nourrissaient les populations les plus pauvres en période de famine.

Chêne (arbre cardinal) : symbole de la force vitale
Vous possédez sa vigueur et son endurance inaltérable. Ne dit-on pas « fort comme un Chêne » ? Les Celtes attribuaient à cet arbre la force d’être soi-même qui sommeille en tout homme qui réussit à se conquérir lui-même. Dévoué à votre prochain ou à une cause, vous le faites joyeusement en homme digne et responsable. Vous balayez les défaites et saisissez la première occasion pour faire vos preuves dans un nouveau domaine. Chêne rouvre, chêne d’Amérique ou chêne des marais, votre puissance est sans égal.

Cyprès : chante la résurrection
A l’image de leur arbre, vous êtes particulièrement avuide de lumière et de soleil. Vous supportez avce courage les coups du destin et apprenez à vous libérer des souffrances et des lourdeurs de cette vie. Vous parvenez à maintenir le cap entre philosophie positive et pensée négative grâce à votre ironie mordante ou du sarcasme même envers vous même.

Erable : un ange combatif
Celui qui nait sous le signe de l’érable n’est jamais tout à fait satisfait des réponses courantes. C’est pourquoi la lutte pour l’identité joue un si grand rôle chez lui. Vous pouvez vous passer de sécurité et de confort mais pas de reconnaissance. Vous admirez les être qui s’imposent de façon claire et conséquente. Comme eux, vous avez une extrême volonté, un sens communautaire et un sens de l’engagement. Erable champêtre ou érable du Japon, vous savez être authentique et sophistiqué à la fois.

Figuier : l’obligeance même
Toujours près à rendre service, le pouvoir ne vous tente pas et vous préférez rester à l’écarte du tumulte. Votre délicatesse et votre grande sensibilité vous amènent souvent à rechercher le calme pour laisser reposer vos charges émotionnelles. D’ailleurs vous êtes un peu médium tant vous êtes connecté à votre environnement qu’à ceux qui vous entoure.

Frêne : vise toujours plus haut
Vous ne croyez pas trop à l’autorité. C’est pourquoi on ne fait appel à vous qu’au moment où les opinions établies ont échouées. Vous vous maintenez dans les hautes sphères aussi logntemps que vous avez peiné dans les basses. Plus vous arrivez loin plus vous vous démenez pour aider les autres à obtenir plus de liberté et d’indépendance. Les druides lui attribuaient une puissance particulière. Il recourait à lui pour faire tomber la pluie ou conjurer la force destructive des eaux.

Hêtre (arbre cardinal) : tout vient à point à qui sait attendre
Cet arbre doit patienter de longues années dans la pénombre en attendant qu’une place au soleil leur permette de déployer tous leurs atours. C’est à l’ombre de leur maître qu’ils se préparent à leur tâche future en remplissant minutieusement leur devoir. Ils se signalent par leur persévérance en attendant le temps venu de reprendre le flambeau qu’un prédécésseur ne peut plus porter.

If : arbre de la connaissance
Il occupait une place privilégié chez les celtes. Des baguettes d’if étaient utilisées pour graver l’alphabet sacré des celtes qui servaient à la divination. Son symbôle est à la fois magique, royal et guerrier. Le bois d’if  entrait dans la fabrication des boucliers, des lances et des flèches. Arbre de la connaissance et pilier cosmique le natif de l’If relie le monde d’en haut et celui d’en-bas.

Noisetier : veut être le premier
Le noisetier est un arbre pionnier, là où il pousse il prépare le terrain pour les plantes qui viendront après lui. Tel le sourcier dont la baguette de Noisetier découvre les veines d’eau, vous aimez ouvrir de nouveaux chemins, de nouvelles idées. La période régie par le noisetier correspond au moment où la lumière triomphe sur les ténèbres. Il doit attendre 9 ans avant de porter des noisettes. Le Mahatma Gandhi est un célèbre noisetier qui fût un pionnier après avoir attendu son heure.

Noyer : soif d’absolu
Quand vous entreprenez quelque chose vous ne le faites pas à moitié. Quand vous désirez quelque chose votre perséverance ne connait pas de limite. Quand vous aimez c’est jusqu’à la mort. Ce caractère absolu est lié chez vous à la puissance de l’insconcient.  Votre existence a de la densité, du piquant et porte souvent des fruits abondants. Seul les natifs du Noyer mettent autant de passion à assurer et défendre leur joie de vivre.

Olivier (arbre cardinal) : ami de la sagesse
Vous servez la admirablement votre communauté et vous chargez avec désintéressement des tâches que personne ne veut accomplir. Rien ne vous paraît trop insignifiant, rien n’est trop difficile pour celui qui veut contribuer au bien-être de son entourage. Votre désir de paix peut parfois vous amener à faire des concessions excessives dans l’espoir de servir votre idéal. Comme l’Olivier, vous aimez le soleil et la chaleur des sentiments.

Orme : arbre de l’attitude noble
Dans ce monde de surveillance et de répression mutuelle votre générosité et votre serviabilité naturelle ont fait de vous, à votre insu, un être marginal. Allergique aux étiquettes si flatteuses soient-elles, vous préférez louer votre prochain plutôt que d’être exposé aux éloges. Parce que vous avez le courage de suivre votre propre chemin, de prendre le partir de ce qui sort de l’ordinaire et d’aimer l’inédit, vous irritez les esprits moutonniers qui n’ont pas cette audace.

Peuplier : vainqueur du doute
Quand l’atmosphère est amicale et chaleureuse, Vous ouvrez tout grand votre coeur et votre esprit mais si votre entourage est distant et froid vous avez tot fait de vous retirer de votre coquille. La frugalité et la modération des désirs sont aussi vos atouts. Vos intérêts sont multiples, votre facilité de contact vous ouvre beaucoup de portes. Avec vous on peut parler et débattre de tout à condition de garder la mesure. Vous n’êtes hostille qu’aux extrémistes et aux esprits bornés.

Pin : père de la sagesse
Vous vous montrez aussi soucieux de vos propres intérêts que de celui des autres. Le Pin n’est pas un théoricien, d’ailleurs vous prenez toujours soin de confronter méthodiquement votre vision et vos actions en mettant le temps nécessaire. Prudence et prévoyance sont vos qualités. Votre espérance se limite rarement à une attente passive mais plutôt à une exploitation d’expériences ancestrales. Pin maritime, Pin de Hongrie ou Pin parasol, l’air glacial ne vous impressionne pas plus que le soleil brûlant.

Pommier : s’accomplit dans l’amour
Raison et sentiment ne font qu’un. Unissant tous les antagonismes, le natif du pommier sert de médiateur entre le ciel et la terre, l’idéal et la réalité, le bien et le mal. Vous aimez le contact des personnes que vous pouvez aider, mais non l’inverse. Souvent confronté au dilemme de la sécurité et de l’indépendance, vous choisissez cette dernière tout en restant l’être le plus équilibré qui soit. Pommier de verger ou pommier du Japon, votre délicatesse est celle des sentiments.

Sapin : veille sur chaque naissance
Très réservé pour ce qui vous touche de près, vous connaissez votre vulnérabilité et vous protègez derrière un masque de conventions et de principes : que ne ferait-on pas pour se sentir à l’abri ? Mais quand vous posez votre masque, le natif du Sapin devient un ami des plus fidèles. le mur infranchissable dont il s’entourait auparavant s’ouvre tout d’un coup sur un jardin où fleurissent les sentiments.

Saule : rien ne lui est étranger
Esprit pratique et intuitif, vous êtes là où se concrétise les grands rêves humains. A peine adoptez-vous une idée conservatrice que vous surprenez tout le monde par des rêves révolutionnaires. Vous prônez la sécurité et prenez les plus grands risques. Après avoir dormi sous un saule pleureur, le grand poète chinois Lao Tseu s’écria : “Qui peut dire si nous rêvons dans la vie ou si nous vivons dans un rêve”. Saule pleureur ou saule tortueux, votre bois souple fait de vous une personnalité adaptable.

Sorbier : délice des oiseaux
Vous brûlez du désir d’embellir et d’améliorer le monde. Soucieux de relations humaines, vous vous mettez au service de votre entourage. Mais au lieu de chercher constamment leur approbation vous vous efforcez de vous améliorer vous-même. C’est pour cela que vous êtes rarement déçu même si les éloges et le succès vous sont refusés. Il vous reste la joie d’avoir personnellement progressé. “Améliore-toi et tu auras amélioré le monde”, telle est la devise de l’être né sous le signe du Sorbier.

Tilleul : protecteur des chênes
C’est à l’ombre du Tilleul que l’on fait pousser les chênes. Les Celtes affirmaient qu’à son ombre la vérité se fait jour, que son parfum incline les juges à la clémence et les plaideurs à la conciliation. Particulièrement réceptif aux signes venus d’un monde où tout est parfait, le natif du Tilleul regarde le monde à travers les lunettes de son rêve et de son imagination. Sans eux nous finirions par oublier combien la vie peut être belle. Grâce au tilleul notre coeur est resté vulnérable.

Pin It on Pinterest

UA-106587834-1